DSC08967 (2).JPG
logo blanc hd.png

Ouistreham

Les éditions Entresol, basée à Ouistreham depuis juin 2021, ont lancé un concours pour désigner les plus belles et plus originales villas de Ouistreham. Analysons un peu les résultats. Chercher à connaître la plus belle ou la plus originale des maisons de Ouistreham, est une affaire de goûts mais la convergence des réponses nous invite à penser que les goûts sont communs à une société, à une époque, et certainement aussi à une catégorie sociale. Sur plus de 100 répondants au vote, les réponses sont sans ambiguïté. La qualité architecturale des cinq premières villas les plus belles, est indiscutable. Ce sont principalement des villas signées d’architectes qui ont marqué leur temps. La première, la villa Bettina est l’œuvre de l’architecte Pisciaçais (de Poissy) Théophile Bourgeois, construite en 1906. L’étoile Polaire, en 5eme position est signé du même architecte, très réputé à l’époque pour ces villas « modernes », comme il les qualifiait lui-même. Deux villas de l’architecte caennais Duroy sont classés deuxième et troisième, la villa Clairefontaine et la villa Duroy (sa propre habitation). L’architecte a marqué de sa patte la station balnéaire avec une dizaine de villas, toutes remarquables, mais aussi des équipements publics incroyables comme les anciens casino et sémaphore, anciennes écoles et Poste du bourg. Les résultats de ce vote rendent un bel hommage à Duroy, qui s’est investi tant professionnellement qu’affectivement dans la ville. Il mériterait très certainement une rue à son nom… Ce qui ressort de ces votes en termes d’esthétique balnéaire est sans équivoque, avec une préférence claire pour le style néo-normand, dont les caractéristiques reposent sur un rez-de-chaussée / soubassement en pierre, est une élévation marquée par des décors en colombage soit en surépaisseur d’enduit, soit en application de planches d’habillage formant des motifs colombage. Ce goût du néo-normand semble s’imposer depuis la fin du XIXe siècle, car les commanditaires de villas ont largement plébiscité les architectes opérant dans ce style, que ce soit Rouvray, Duroy ou Bourgeois pour les villas cossus. Ce goût n’est toutefois pas exclusif, car la Forgette, en 4e position de ce classement, possède bien la morphologie d’une villa (tout en verticalité) mais sans présenter de motifs colombage. Toutefois, sa ferme débordante et son bow-window verts restent dans le vocabulaire général anglo-normand. Parmi ces plus belles demeures ouistrehamaises, une autre évidence s’impose : les toitures. Sont largement préférées les maisons aux toitures complexes, avec tourelles ou fermes débordantes. On trouve là encore un élément qui est fortement assimilé, chez les observateurs, à l’identité balnéaire. Finalement, le vote sur l’originalité des villas n’apporte pas beaucoup de différence. Beauté et originalité semble avoir le même ADN. Il est vrai que le grandiose des maisons sélectionnées, les différencie tellement d’habitations plus courantes, ou constructions actuelles, qu’elles paraissent incroyables aux yeux des observateurs. Ce vote a seulement fait émerger le Château de la Redoute, en deuxième position, avec son historicisme tranché qui dénote dans les rues de Ouistreham, mais aussi largement sur les côtes normandes. Sous les allures d’un château c’est bien une villa qui se cache, même une maison d’amis, qu’a fait ériger le comte de Milhau dans l’enceinte de sa propriété dans le quartier du port. Dans le même esprit, on peut s’étonner que malgré ses très bonnes notes, la villa Thierry, dans son style néo-gothique, n’apparaisse pas dans le classement. A croire que pour les spectateurs d’architecture trop d’originalité tue l’originalité. Notons, même si elle n’apparait pas dans le palmarès, qu’en 6e position arrive la villa Belle Ombre, de style moderne (après-guerre en béton), signée de l’architecte ouistrehamais Ohlmann. Il ressort de ce vote que le patrimoine Art-déco et moderne, reçoit des avis très tranchés. On aime, ou on n’aime pas, mais on est rarement mitigé. En termes d’esthétique ou d’originalité, globalement l’ancien prime, et notamment les constructions de la Belle Epoque. La grande gagnante de ce palmarès, la villa Bettina, représente un patrimoine important pour la station balnéaire. Par son architecture et son architecte, elle s’inscrit pleinement dans l’histoire des bains de mer et n’a pas à rougir de ses voisines de la Côte Fleurie.

Les gagnants du concours, tirés au sort, sont : - Michel Génard (gagne "Villas et architecture de bord de mer") - Emilie Le Goff (gagne "Cabinet Rouvray, Piotin, Duroy")

résultats concours villas.png

Résultat du concours
villas de Ouistreham

 

...
Nouveauté

 

couverture RPD 2.PNG

CABINET ROUVRAY, PIOTIN, DUROY
Un regard sur l'architecture et la société
Normandie, 1880-1944

Florent Herouard

Plus aucune trace d’un cabinet d’architecture au 4 rue des Chanoines à Caen ! Et pourtant des milliers de plans ont été dessinés à cette adresse, entre 1880 et 1944 : maisons et immeubles, commerces, écoles, mairies… et même des églises.   

Le cabinet Rouvray, Piotin, Duroy célèbre en son temps, est alors le plus gros cabinet d’architecture de Caen, avec une activité continue durant plus de soixante ans, et plusieurs générations d’architectes qui s'y succèdent. Le cabinet est à la fois une histoire de famille, un lieu de vie et de travail.

Mêlant architecture du quotidien et grande architecture, monuments, le cabinet travaille pour des commanditaires privés (particuliers et église…) et publics (communes), dans le Calvados et au-delà.  

L’histoire du cabinet nous raconte le métier d’architecte et ses évolutions, nous raconte la fabrique de la ville et plus largement nous parle de la société.



 

Agenda

17 septembre 2022
10h-11h30
Journées Européennes du Patrimoine
Visite Guidée autour des architectes du Calvados
Ouistreham Parking du Casino

 

Appel à texte

post apo.jpg
DSC02704 rouge.JPG

ROBINSONNADES ET POST-APOCALYPTIQUE (ROMANS)

Permanent

Envoyez vos récits à editions-entresol@protonmail.com

ARCHITECTURE ET URBANISME
(GRAND PUBLIC, VULGARISATION)

Permanent

Villas, architecture contemporaine, histoire de l'architecture, urbanisme n'hésitez pas à nous faire part de vos projets editions-entresol@protonmail.com

NOUS CONTACTER

17 rue froide, 14 150 Ouistreham

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
Several Open Books